HISTOIRE DE VIES chapitre 2

Auteur : Melina ( chapitre 2 )  » SUITE  »  » Sauf que papa était effectivement de retour à la maison mais n’était pas en état de nous accueillir, notre père était cloué au lit ne pouvant ni bouger ni parler… 😞  » • En vérité notre père avait eu un grave accident de circulation depuis quatre jours et maman était à l’hôpital avec lui, ils sont finalement rentrés à la maison pour soigner papa à l’aide de médecine traditionnelle car les frais d’hôpital étaient trop élevés. C’est ainsi que la situation financière est devenue de plus en plus mauvaise car notre mère était désormais la seule à s’occuper de toutes les charges nos frais de scolarité, les soins médicaux de papa, le loyer, les factures, la nourriture etc… Je surpris souvent maman en pleurs au chevet de papa dont la santé se dégradait de jour en jour. Plus d’un mois passé notre mère nous emmena resté chez tantie Rokia qui allait s’occuper de nous quelque temps dit notre mère. Le lendemain tantie Rokia n’a pu nous emmener au cours, elle se mettait à pleurer dès qu’elle posait les yeux sur nous. Son époux oncle Arnaud s’est occupé de nous emmener au cours et aller nous chercher durant les quelques semaines qui ont suivies. TROIS MOIS se sont écoulés depuis l’accident de notre père. Maman est enfin revenue nous chercher, elle était devenue méconnaissable, maigre, pâle et en plus elle avait poussé du ventre ! °Maman était enceinte de quatre mois et il s’avère que notre père est décédé le lendemain du jour quand maman nous a emmener rester chez tantie Rokia. 😞 Eeh oui papa était parti, maman enceinte et nous ignorants de toutes situations !! Notre mère pleurait presque tout le temps quand elle se retrouvait seule, elle était visiblement très épuisée entre son commerce, les charges, nous et sa grossesse mais par-dessus tout maman était malheureusement plus atteinte moralement. Peu après le décès de notre père, un soir alors que nous retournions à la maison avec maman, nous avons trouvé les frères de notre défunt père à notre domicile. Ils avaient forcés la porte d’entrée, mis la maison en dessus dessous pour se procurer les biens de notre père, la voiture et ses documents, les papiers du terrain que papa avait acheté etc… Maman a suppliée de toutes ses forces pour qu’ils lui laissent au moins le terrain mais le frère aîné de papa oncle Henri a tout emmener avec lui. Ce jour là maman suppliait à chaude larmes, mes sœurs et moi étions en pleurs, voir notre mère pleuré n’était pas nouveau pour moi mais jamais je ne l’avais vu dans un tel état 💔… c’était horrible 😞. Oncle Henri dit à notre mère, _Ce terrain appartient à mon frère en l’occurrence à nous ses frères et sœurs. Il l’a acheté pour y construire une maison pour sa famille que nous sommes. Nous allons donc mener à bout ses projets… Nb : ma mère était marié à mon père que traditionnellement. Cette nuit, notre mère a tellement pleuré. Elle ne cessait de répéter le prénom de notre père. Je ne sais comment s’est terminée la nuit pour maman mais je me souviens du lendemain car j’ai été la seule que maman a emmener à l’école. Eeh oui, Maman ne pouvant plus subvenir aux frais de scolarité de nous trois, a fait le choix de ne scolarisé que moi vu que mes sœurs n’étaient qu’à la maternelle. DEUX MOIS, plus tard maman était à six mois de grossesse, ne pouvant plus effectuer de nombreuses tâches. Maman demande ainsi à tante Rokia de s’occuper des jumelles jusqu’à ce qu’elle accouche c’est ainsi que mes sœus allèrent resté chez tante Rokia et moi avec maman. Maman me déposait le matin à l’école, me remettait quelques pièces de jetons pour la journée, se rendait au marché puis revenait me chercher le soir à la fin des cours… tout avait changé ! J’étais désormais seule à aller à l’école, Plus de chant les matins, Plus de fou rire avec maman à l’heure du déjeuner, Plus de balade en voiture avec papa à la fin des cours 😭, Plus de maman souriante qui nous attendait à la maison 💔. Je demandais sans cesse après mon père et maman répondait toujours, _Mon trésor, papa est en voyage. TROIS MOIS plus tard, maman donna naissance à un garçon qu’elle nomma « Ibrahim junior » comme notre défunt père. Il se trouve que papa rêvait d’avoir un petit garçon, Il n’a malheureusement même pas eu la chance de savoir que son rêve allait se réaliser 😭. tante Rokia et mes sœurs sont revenues à la maison a la naissance de junior mais sont toutes retourner deux jours après . UN MOIS après, mes sœurs étaient de retour à la maison. Voilà que maman allait se retrouver seule, avec quatre enfants sous les bras dont elle devra assurer l’éducation sans aucun autre soutien, car maman était orpheline de père et de mère sans aucun lien fraternelles. Son unique famille désormais c’était nous et tante Rokia ! Maman faisait tout type d’emploi, elle lavait les vêtements de différentes personnes à domicile en échange d’argent, elle s’était acheté une petite machine à coudre avec quoi elle réunissait des morceaux de pagne qu’elle ramenait avec elle des ateliers de couture pour en faire des draps et des oreillers à vendre. Plus tard, maman s’est mise à vendre la bouillie de mille et des beignets dans le quartier, elle se déplaçait de cour en cour. C’est ainsi que, CINQ ANS, plus tard elle scolarise Clarisse et Larissa en classe de CP1 puis l’année suivante junior. NEUF ANNÉES, se sont écoulées, j’étais en classe de troisième je passais l’examen du BEPC, les jumelles au CM2 et junior en classe de CM1. Quant à tante Rokia elle a demenagé dans un autre pays car son époux oncle Arnaud à été affecté par son travail. Là j’avais quinze ans, les jumelles douze et junior neuf. Les weekends maman restait à la maison à coudre et moi j’allais vendre… Je m’assurais de toujours tout vendre avant de rentrer à la maison pour faire plaisir à ma mère mais ce n’était pas chose facile, donc à l’insu de maman j’allais souvent vendre hors du quartier. Mes examens approchaient ainsi que ceux des jumelles. TROIS MOIS, avant mes examens, maman à commencé à se sentir mal, elle avait sans arrêt des maux de tête, des étourdissements, se sentait continuellement fatiguée. Maman répétait sans cesse, _Ce n’est rien de grave, certainement une fatigue générale. Il me faut juste un peu de repos. Je me rendais à l’école toujours inquiète, je revenais plus tôt à la maison manquant des cours car je devais rentrer m’occuper de ma mère et mes petits frères. Petit à petit la santé de maman se dégradait, notre mère à commencé à avoir des troubles visuels, pertes d’appétit etc… Là c’était impératif, il fallait coûte que coûte se rendre à l’hôpital mais ma mère me répétait sans cesse, _On a pas assez d’argent pour aller à l’hôpital, le peu d’économie doit nous servir le temps que je me remette… Elle m’envoyait au marché lui acheter des herbes médicinales qui ne coûtaient pas chères. ma mère était devenue tellement faible, chaque fois qu’elle parlait c’était pour me dire, _Tisha, prends soin de tes petits frères, veille sur eux, ne laisse jamais personne leurs faire du mal Tisha. Quand j’entendais ces mots, je craignais tellement de perdre ma mère 😭😭😭💔, Je lui répondais toujours, _tu vas aller mieux maman, tout ira bien, tu vas continuer à prendre soin de nous comme tu l’a toujours fait, tu vas t’en sortir 😭. Je me souviens combien de fois je pleurais, voir ma mère dans cet état me déprimait au plus haut point. Je séchais finalement les cours pour rester m’occuper de ma mère qui ne pouvait plus effectuer grande tâches toute seule, les quelques fois quand mère arrivait à me convaincre de me rendre aux cours. C’est les moqueries de quelques camarades de classe et insultes de certains professeurs que je subissait, #La_retardatrice et l’élève fantôme étaient mes surnoms, #Ta_mère se tue pour te payer les études mais tu néglige, ce que pensaient ouvertement mes professeurs. #Inconsciente, comment j’étais caractérisé, #Tu_ne_réussiras_jamais de cette façon, ce que me disaient quelques professeurs. Seulement Aissa, une jeune fille de mon lycée qui habitait aussi mon quartier connaissait un peu ma situation. C’était comme une grande sœur, c’est la seule à qui je me confiais, elle me payait tout le temps mon déjeuner quand j’avais la chance de la rencontrer à la récréation et même le transport pour me permettre de rentrer à la maison, elle était en classe de terminale. C’est elle qui me réconfortait et me conseillait sur comment gérer les insultes et moqueries… UN MOIS avant mes examens, un soir alors que je rentrais du lycée pour la maison à pieds ce qui m’emmenait à rentrer tardivement, Je n’ai trouvé que junior en larmes à la porte de la maison, il était presque vingt heures (20H). Il s’est précipité vers moi dès qu’il m’a aperçue, _Moi : pourquoi pleurs tu junior ? Où sont Clarisse et Larissa ? _Junior : (en larmes) elle sont partis avec maman à l’hôpital _Moi : pourquoi, à l’hôpital ?? qu’est-ce qui s’est passé, junior 🥺 ? _Junior : 😢 maman est tombée et ne se réveillait plus. sachant bien que ma mère était très malade, j’ai paniqué ! Il s’avère que, mes sœurs ont alerté quelques voisins qui l’ont emmenée à l’hôpital du centre ville. À cet instant précis, j’étais tétanisé, morte d’inquiétude. Je me posais tellement de questions et celle qui me revenait en boucle c’est « MAMAN NOUS A-T-ELLE QUITTÉ 😳 ? » C’est ainsi que je me suis rendu à l’hôpital du centre ville avec junior, quand nous sommes arrivées c’était tard… À SUIVRE… Tina strong 🌹. ABONNEZ-VOUS À MA PAGE POUR PLUS D’HISTOIRE TOUTES AUSSI BELLES LES UNES QUE LES AUTRES 😊👉👇🏽 !! Et pour toute personne voulant partager son histoire en anonyme veuillez me contacter en privé 😊. Vos avis compte pour moi veuillez me les laisser en commentaire 🥰 🙏, Merci !!! Partagez s’il vous plaît, merci d’avance 🙏

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :